Mory Kanté, le chanteur de "Yéké Yéké", est mort à 70 ans

22 mai 2020 à 22h59 - 171 vues

Mory Kanté, alias le "griot électrique", est décédé le 22 mai 2020. La nouvelle de la mort du chanteur guinéen a été annoncée par son fils, et il a eu droit à une pluie d’hommages.

Le 22 mai 2020, le monde de la musique a perdu l’un de ses membres : le guinéen Mory Kanté. Le chanteur est décédé des suites de maladie, à l’âge de 70 ans.

UN MONUMENT S’EN VA

C’est une bien triste nouvelle à laquelle doivent faire face les fans de Mory Kanté. Le chanteur a rendu l’âme le 22 mai 2020, des suites d’une longue maladie. La nouvelle a été annoncée par son fils sur les réseaux sociaux.

Mory Kanté avait principalement été rendu populaire grâce à sa chanson "Yéké Yéké", qui a fait le tour du monde. Selon les explications de son fils, le chanteur souffrait de maladies chroniques, et devait sans cesse se rendre en France pour des soins.

Avec la crise sanitaire actuelle, Mory Kanté ne pouvait plus se rendre en France. Cela aurait sans doute contribué à son décès, car son état de santé se dégradait de plus en plus.

UNE PLUIE D’HOMMAGES

Suite à l’annonce du décès de Mory Kanté, les fans et les personnalités publiques ont tenu à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux. Alpha Condé, président de la Guinée, a également rendu un hommage au chanteur sur Twitter.

Mory Kanté débute sa carrière en 1970, et son titre phare, "Yéké Yéké", lui a permis d’avoir une certaine notoriété en 1987. Ce tube a fait danser tous les continents, et son talent musical lui a valu le surnom de "griot électrique".