Stanislas

778 vues
Genre french, pop, symphonic, france, orchestra

Louis Stanislas Renoult est né à Fontainebleau (Seine-et-Marne) le 29 mai 1972.

Stanislas évolue sur un fil. Equilibre instable entre classique et pop, nourri d’influences contrastées, alliant exubérance et intimité, allégresse et sanglots étouffés. "Tu seras parfaitement équilibré quand tu seras mort" lui répétait son professeur de direction d'orchestre.

A 3 ans, il commence à apprendre la musique, et curieusement il a bien davantage de goût pour le solfège que pour l'instrument. La musique sera toujours pour lui une idée, un moyen de s'exprimer, plutôt qu'une fin en soi. A 12 ans, il chante à l'Opéra de Paris aux côtés de Pavarotti ; à 15, il compose ses premières chansons.
Que faire après le bac ? Il devient chef d'orchestre, autant par hasard que par chance. "Après tout que puis-je faire d'autre?" se dit-il. Il suit son mentor dans les méandres du classique, et devient ainsi Chef d'orchestre-associé de l'Orchestre de l’Opéra de Massy et professeur de direction d'orchestre à L'Ecole Normale de Musique de Paris. Chef d'orchestre atypique puisque le goût des chansons le rattrape.
La rencontre amicale avec Calogero sera déterminante. Sur son conseil, il se replonge dans la pop.

D’abord arrangeur de cordes (Céline Dion, Florent Pagny, Obispo, Calogero, etc…) puis réalisateur, il se met à écrire des chansons pour les autres (Natasha St Pier, Daniel Levi, Les Electrochocs pour Calogero) avant d’écrire pour lui-même, toujours suivi en édition par Pascal Obispo. Avec Gioacchino, frère de Calo, il fonde Pure Orchestra, groupe de pop à tendance dance-floor (Universal-Mercury), qui fera les 1ere parties de Calogero à l'Olympia notamment. Ils se séparent en 2005.
Stanislas continue alors en solo et en français, grâce à l'intervention énergique de Thibaud, son frère de producteur. Il écrit des chansons à son image, à la fois équilibrées et instables, virevoltantes, sans age, toujours sincères.
L'orchestre "Paris Pop Orchestra », qu'il fonde en 2006, sera la passerelle qui lui permettra de passer d’un monde à l’autre.

Des chansons ouvertes, le souci de la note juste, les pleurs récurrents d'amours perdues, dans la lumière matinale, parfois glaçante, d'une vieille église…
Stravinsky, Ravel, Brahms, A-ha, Prefab Sprout et Simple Minds… La douce schizophrénie que provoquent ces influences si singulières offre aux chansons de Stanislas un parfum étrange et parfois envoûtant.

Un équilibre instable qui donne envie de goûter au vertige du funambule…

Carrière solo :
2007 : L'équilibre instable
2009 : Les Carnets de la Vigie

Voir aussi Thibaud, son frère, chanteur lui-aussi & qui apparait régulièrement dans ses clips en tant que guitariste.


Source

Top Titres

Le Manège 1

Le Manège

La Belle De Mai 2

La Belle De Mai

La Débâcle Des Sentiments 3

La Débâcle Des Sentiments

Les Lignes De Ma Main 4

Les Lignes De Ma Main

Le Temps Des Roses 5

Le Temps Des Roses

Entre Deux Femmes 6

Entre Deux Femmes

Ana Quand Bien Même 7

Ana Quand Bien Même

Nouveau Big Bang 8

Nouveau Big Bang

Fou D'Elle 9

Fou D'Elle

Mémoire morte 10

Mémoire morte

Top Albums

L'équilibre instable
L'équilibre instable
pistes
Les Carnets De La Vigie
Les Carnets De La Vigie
pistes
Ma Solitude
Ma Solitude
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article